Ecopitchoun - le site du bien-être de bébé et de maman

Délais d'expédition actuels :
3 à 5 jours
Frais de port : 4,70€
Franco de port dès 60€ d'achats,
pour toute l'Europe.

Accueil Infos sur l'HNI Guide HNI Livres HNI Proche de chez vous ? Réseaux sociaux Liste de Naissance Liquidations
 
Accueil > EcoSpeech > articles

HYGIENE NATURELLE DES BEBES

ou HNI (hygiène naturelle infantile), ou EC (elimination communication)

 

Voici le courrier que le groupe "HNI face aux médias" a rédigé. Nous invitons chacun à s'en inspirer pour faire connaître son propre point de vue aux médias.
Vous pouvez également rejoindre notre groupe si vous souhaitez vous investir pour faciliter la circulation de l'information autour de l'HNI : contacter info@ecopitchoun.fr en vous présentant.

Voici les adresses auxquelles faire parvenir vos courriers :
FRANCE 5 :
Service Relations Téléspectateurs de France Télévisions
86982 Futuroscope Cedex

ou par email http://relations.france5.fr/contact/form1_questionsemiss.php?chaine=france5

                                               Bonjour,

Nous vous écrivons suite à cette émission diffusée le 15 janvier à 13h30.
Si nous sommes ravis que les médias s'intéressent à ce sujet, nous sommes également déçus par le reportage qui a été réalisé.
Nous sommes de nombreux parents à investir de notre temps bénévolement pour que circulent les informations, notamment sur le point très précis que la pratique de l'HNI n'a rien à voir avec l'apprentissage de la propreté. Termes d'ailleurs auxquels nous préférons "accompagner un bambin vers la continence".

L'HNI n'est pas une mode venue des Etats-Unis, mais une pratique courante dans la grande majorité des pays du monde. Ce n'est pas une mode mais plutôt un retour aux sources.

Bien avant l’HNI, on voulait rendre les enfants continents au plus tôt, quitte à forcer l’apprentissage par des méthodes abusives, non respectueuses de l’enfant, intolérables et inacceptables. Suite à quoi quelques experts comme le Docteur Brazelton ont lancé l’information qu’un bébé ne pouvait devenir continent avant l’âge de 18 mois. Cette information permettait alors aux bébés de devenir continents à leur rythme, sans être forcés par leurs parents.
Parallèlement, le Dr Brazelton a toujours fait partie de l’équipe Procter et Gamble (mieux connue sous l’enseigne Pampers), qui a lancé les couches jetables et pérennisé leur utilisation. Le Dr Brazelton demande aux parents, en tant que professionnel, d’arrêter de faire pression sur les bébés, et montrent les jetables comme alternative adaptée aux nouveaux besoins des parents. L’idée première d’adoucir les mœurs était louable, bien que mandatée et orchestrée par un industriel de couches jetables. Nous observons maintenant que les rayons proposent des tailles de plus en plus grandes de couches, de sorte que les enfants puissent continuer d’en mettre le plus longtemps possible.

Pour autant, pour nous qui optons pour l’HNI, changer la couche d’un bébé ne signifie pas prendre en compte ses besoins d’élimination.

Et il est vrai qu'un enfant est rarement continent avant à peu près 18 mois. Par continent s’entend qu'il ne saura gérer ses sphincters de façon pleinement efficace, se retenir et se relâcher, que vers cette période.

Cependant, entre mettre des couches jetables, et ne pas en mettre du tout pour forcer bébé à devenir continent (serait-ce même possible sans séquelle ?... j'en doute !), il existe plein de voies possibles ! Les muscles qui nous aident à contrôler nos éliminations (sphincters, abdominaux, etc) se fortifient au fil du temps et nous pouvons accompagner bébé au fur et à mesure de ce qu'il est capable de faire.

L'hygiène naturelle infantile (HNI) fait partie de ces autres solutions ! Connue et vécue par des millions de parents à travers le monde, une alternative qui concilie le bien-être du bébé qui ne souhaite pas éliminer dans ses vêtements (et donc dans sa couche), et le bien-être des parents qui n’ont pas de couche à utiliser et qui n’ont pas à exercer de pression sur leur bébé pour qu'il devienne continent. L’hygiène naturelle infantile (HNI) est évidente pour beaucoup de parents de différents pays, et même si elle n’a pas pour but de rendre l'enfant continent, c’en est une conséquence directe. Dans ces pays, les parents trouveraient cela très bizarre et déplacés de mettre des couches à leur bébé.

En HNI, certains décident de ne pas mettre de couche (jetable ou lavable), d'autres d'utiliser des systèmes ingénieux et des vêtements adaptés, d'autres encore de mettre des lavables sans la culotte de protection, etc. Il existe maintenant toute une panoplie d'articles, vêtements, matériel, qui facilitent l'HNI. Ce n'est pas une pratique aliénante avec du pipi partout, c'est avant tout une écoute des besoins de l'enfant, et y répondre en tant que parent du mieux que nous le pouvons, sans nous mettre la pression, ni nous culpabiliser.

De nombreuses différences permettent de comprendre cette nouvelle approche. Nous vous proposons ici de découvrir 2 distinctions essentielles :

- pour l'HNI, les parents proposent au bébé de se détendre, alors que l'apprentissage de la propreté demandent à l'enfant de se retenir. Aussi, les muscles utilisés ne sont pas les mêmes. Vous pouvez voir plus d'infos à ce sujet ici : http://www.ecopitchoun.fr/articles/hnidifferenceapprentissage.php
Les muscles d'un bébé qui servent à retenir urine et selle ne sont pas suffisamment développés pour permettre au bébé d'être continent avant environ 18 mois-2 ans, quand bébé montera quelques marches, comme l'indiquait le Dr Brazelton. Même si, en HNI, on constate qu'un bébé peut se retenir un petit peu (ce n'est pas notre but, nous ne faisons que le constater lorsque nous mettons un peu de temps à trouver un petit pot pour proposer d'éliminer), on se rend bien compte également que cette rétention est courte et pas suffisamment efficace pour considérer qu'un bébé est alors continent.

- l'écoute de l'enfant n'est pas la même, puisque l'intention n'est pas de lui apprendre à se contenir mais bien de répondre à sa demande d'élimination. Nous ne scrutons pas non plus nos bébés en continu !! En fait, nous constatons même que si, occasionnellement, en cas de fatigue ou de stress occasionné par l'environnement, nous proposons trop souvent à bébé d'éliminer, celui-ci sait nous le faire comprendre : il va faire pipi partout, ne plus rien nous communiquer... Sa façon à lui de nous dire que cette relation ne lui convient pas !

Nous comprenons qu'il soit compliqué d'entrevoir cet autre possible. C'est une réalité que nous vous invitons à découvrir lors de réunions avec des parents qui pratiquent l'HNI, ou bien en discutant avec ces parents, ou bien en nous posant vos questions par exemple.

Questionner un sujet nous paraît très sain comme approche, et surtout voir quelles questions il soulève en chacun de nous. Nous voyons bien aussi, suite aux réactions sur les réseaux sociaux, que c'est très désagréable pour les parents qui s’efforcent de communiquer objectivement sur ce sujet de se voir incompris, voire ridiculisés... c'est dommage qu'ils ne soient pas accompagné dans leur initiative, plutôt que décriés... Surtout que professionnels comme parents avons le même discours de respect du rythme de l'enfant.

Témoignage d'une maman de l'association Galaxie Enfance : "c'est dommage que l'HNI soit forcément traduit par "bébé sans couche", car ce qui est fondamental c'est d'être à l'écoute du besoin d'élimination de son bébé, de ne pas le laisser baigner dans ses excréments, d'accepter qu'il élimine dans le pot si cela lui convient mieux, de le changer assis s'il refuse de se coucher sur le dos... Si déjà on arrive à faire accepter cela, on fait un grand pas pour le confort des enfants."

Témoignage de Nolwenn, maman d’une petite fille : « J'aurais voulu être informée plus tôt de cette pratique, c'est un peu comme si je n'avais pas été au courant de l'existence de l'allaitement. »

Témoignage de Valérie, maman de 4 enfants : « Je ne me suis pas pris la tête, les 3 premiers mois le bébé avait des couches papier la nuit. Puis je suis passée aux lavables sans culotte, avec jambières, tout en proposant le pot ou les toilettes le plus souvent possible. Surtout, durant les tétées, juste cul-nu sur le petit pot puisqu'il s'agissait d'un des moments privilégiés pour faire pipi, apparemment. Et le matin juste au lever, pipi garanti !

Au bilan, une petite fille propre depuis... Pfffft, pratiquement toujours ! Plus aucune couche depuis ses 14-16 mois, bien que nous ayons nous aussi constaté la régression temporaire lors de l'acquisition de la marche. Très éveillée, très communicante, très proche de ses sœurs, adorant s'occuper des bébés... Et cerise sur le gâteau, l'ébahissement des grands-parents et autres entourages EXTREMEMENT sceptiques qui sont bien obligés de constater de visu que "ça marche, dis-donc, ton truc, là !"

Il faut aussi rajouter au bénéfice de l'HNI la disparition miraculeuse des trop fameuses "coliques du nourrisson" avec l'élimination des couches. Que de paix et d'harmonie retrouvée par ce simple geste ! »

 

Merci d’avoir pris le temps de lire notre point de vue, en espérant qu’à l’avenir celui-ci sera porteur de sens pour vous.

 


Ecopitchoun - le site du bien-être de bébé et de maman
Mentions légales Présentation Conditions générales Livraison Echange ou retour paiement sécurisé Paypal guide HNI