Ecopitchoun - le site du bien-être de bébé et de maman

Délais d'expédition actuels :
3 à 5 jours
Frais de port : 4,70€
Franco de port dès 60€ d'achats,
pour toute l'Europe.

Accueil Infos sur l'HNI Guide HNI Livres HNI Proche de chez vous ? Réseaux sociaux Liste de Naissance Liquidations
 
Accueil > EcoSpeech > articles


Les couches lavables

Les couches jetables plastifiées représentent 1 tonne de déchets par bébé, sans parler de la production polluante de la cellulose. Vous entendez de plus en plus parler de « couches lavables », les médias commencent à aborder le sujet, et un nombre toujours croissant de personnes qui s’intéressent à l’environnement optent pour ce système de couches.
Nos pitchouns sont intéressés à l’écologie dès leur plus jeune âge et à l’école on leur parle de tri des déchets, de pollution, etc… Offrez à votre enfant un environnement sain auquel vous aurez contribué en utilisant les couches lavables.

De plus, c’est économique : les couches jetables représentent un budget de 1500€ par bébé, faites vos comptes et voyez par vous-même (cf le calcul en bas de page : + de 50 % d’économies pour le 1er bébé, et 100 % d’économies pour les bébés suivants !!) ! Le lavage des couches consomme moins d'eau que la seule fabrication des couches jetables, cette fabrication étant très polluante (rejet de chlore, dioxines...) Cf ECONOMIES en fin de texte.

Question santé ?
Aux Etats-Unis, en Allemagne et en Suisse, le problème « santé » a été abordé depuis longtemps déjà. La France accuse sur ce sujet un réel retard.
Poison dans les couches (parus dans différents magasines suisse et allemands) :

  1. En 1967 déjà, le polychloroprène (PCP) contenu dans les couches jetables était incriminé dans la responsabilité de la mort d’un certain nombre de bébés aux Etats-Unis. En 1989, on a trouvé du furane et de la dioxine, hautement toxiques, dans la cellulose et dans l’enveloppe de couches jetables. Selon les indications du ministère de l’environnement, la dioxine serait 1000 fois plus toxique que le cyanure de potassium !
  2. En 1988, Öko-Test trouve du benzol, reconnu cancérigène, dans le gel absorbant des couches jetables.
  3. La ville d’Offenbourg met les parents en garde : si un bébé met une telle couche jetable dans la bouche ou le nez, il peut en mourir !
  4. En 2000, Greenpeace trouve du TBT (trybutil étain) dans les couches jetables, produit hautement toxique.

De plus, il fait beaucoup trop chaud pour les bourses des bébés garçons dans les couches jetables plastifiées, ce qui entraîne des cas de stérilité (cf « Die Tageszeitung, jeudi 28 septembre 2000). Ces couches ne laissant pas la peau respirer, la température intérieure de la couche jetable plastifiée est de 37°C, alors qu’elle devrait être de 34°C pour un développement normal des bourses.


La santé de votre enfant est importante, et les écolo-économies intéressantes. Et puis les couches jetables plastifiées sont apparues à la même époque que les immeubles en béton… Modernisez-vous, passez aux lavables nouvelle génération !

La publicité vante les vertus des couches jetables plastifiées pour un « bébé au sec » et « heureux ». Etes-vous vraiment persuadés q’une couche gorgée de produits chimiques, doublée de plastique étanche apporte le bonheur ? Sans parler des toxines… Que ressentiriez-vous si vous deviez porter une culotte en plastique imperméable pour faire du sport ?
Tout le monde revendique pour les bébés le port de vêtements en coton pour la transpiration (ex : body). Malheureusement les couches jetables plastifiées provoquent bien souvent des rougeurs à l’endroit le plus sensible du corps de bébé ! Dormir enveloppé dans un « emballage » plastique étanche, et arriver à rester au sec grâce à la chimie ... il y a de quoi se poser des questions !

Beaucoup de bébés se révèlent d’ailleurs allergiques aux couches jetables plastifiées, et ces mêmes bébés se trouvent très à l’aise et plus du tout irrités dans les lavables. D’autres pitchouns ne sont pas allergiques mais leurs peaux sensibles ont du mal à supporter tous ces produits chimiques, alors on essaie plein de marque de couches différentes pour éviter ces rougeurs continues… Finis les crèmes contre les érythèmes fessiers ! Votre pitchoun  ne sera plus jamais irrité ou encore ne sera plus en contact avec ces produits allergisants. Sa peau respire !

Prévenir la dysplasie des hanches. Quand un pitchoun vient de naître, on constate souvent amusés sa « position de grenouille ». Cette position lui est nécessaire. D’abord parce que c’est celle que tous les bébés adoptent naturellement de part leur position fœtale antérieure, et que cette posture prévient la dysplasie des hanches. Les couches lavables sont les seules à garantir à votre pitchoun une position confortable et qui soigne la dysplasie des hanches au quotidien, en continu, et à chaque fois que vous le portez  (pour le lever de son lit, l’emmener en balade,…). Pensez à sa morphologie !

De plus en plus de parents se tournent vers l’homéopathie, l’aromathérapie, la naturopathie etc… essayez les couches lavables !

Perte de temps ? Il suffit juste de s’organiser. Fini de courir les supermarchés à la recherche d’un paquet de couches jetables, fini de jeter les poubelles, ...  !

Entretien :
Stockage des couches sales :
il est conseillé à sec, dans un bac à linge séparé, bien aéré. Les fabricants ne recommandent pas le stockage dans un sceau d'eau car cela abîmerait plus rapidement les tissus et les élastiques.
Lavage :
Lavage tous les 1 à 3 jours selon le nombre de couches que vous avez choisi.
Lavage en machine à 40 ° ou 60° en général. Certaines couches passent à 90°
Rinçage en machine (ou prélavage) + cycle long (pas de cycle rapide). Vous pouvez mélanger les couches avec le reste du linge.
Dose modérée de lessive (3-4 fois moins que la dose indiquée sur le paquet). Nous recommandons une lessive classique, hypo-allergénique, et écologique (Sonett, Ecover conviennent parfaitement).
Pas d'adoucissant, pas de détachant (détachant bio occasionnellement), pas de savon de Marseille, pas de noix de lavage (nous recevons de nombreux témoignages de couches qui n'absorbent plus avec les noix de lavage). Vous pouvez utiliser de l’huile essentielle de Lavande ou de Tea-tree (le Tea-tree est équivalent à l’eau de javel sauf qu’il n’a pas la même odeur et ne blanchit pas) à raison de 7 gouttes dans un peu d’eau à mettre dans le compartiment adoucissant de votre machine. Avant toute utilisation, les couches et inserts doivent être lavés 10 fois environ pour atteindre leur capacité d'absorption. Plus besoin de les faire bouillir ou tremper ! S’il subsiste des tâches, vous pouvez mettre vos couches à sécher au soleil qui est le détachant le plus naturel et très efficace, même pour les tâches explosives de bébé allaité ! Vous pouvez également détacher avec du savon de fiel de boeuf pour les taches organiques ou du savon noir. Si vous vous rendez compte que vos couches n'absorbent pas, faites le test : verser un petit verre d'eau et voyez si l'eau est absorbée. Si oui, alors votre pitchoun va peut-être vous sortir une dent car l'urine des bébés est difficilement absorbable. Si non, alors votre couche s'est étanchéifiée, il vous faut la faire tremper une nuit dans de l'eau chaude avec du liquide vaisselle ; ce dernier dégraissera la couche et la rendra à nouveau absorbante. Attention, comme il y aura beaucoup de liquide vaisselle, rincez à plusieurs reprises vos couches avant de les passer en machine (risque de grosse mousse !). Après un lavage, remettez-les à votre pitchoun, l'effet est garanti ! Les couches s'étanchéifient parfois au fil du temps car à chaque machine des petits résidus de savons restent incrustés.
Le séchage :
Les inserts peuvent passer au sèche-linge. Les couches à poche sont à sécher à l’air libre en général mais certaines passent au sèche-linge (Happy Heiny's par exemple). Cependant, elles sèchent très rapidement à l'air libre. Ces couches ont un séchage ultra rapide, entretien simple et efficace.
Temps de séchage très variable selon votre région, à prendre en compte dans le choix du nombre de couches.

 

Plusieurs systèmes de couches, lequel choisir ?

- les couches à poches : si vous optez pour ce système, il vous faudra également prendre des inserts, mais pas de culotte de protection imperméable. Les inserts constituent le noyau absorbant de la couche. L'intérieur de ces couches est en micro-polaire, ce qui donne au bébé la sensation "bébé au sec". En effet, le polaire est aquaphobe et laissera rapidement passer l'urine de votre pitchoun vers le noyau absorbant de la couche, sans le laisser remonter. Vous avez peut-être déjà remarqué cette particularité de la polaire quand vous lavez un vêtement en polaire, sitôt sorti de la machine, il est déjà quasiment sec. C'est ce qui fait que ces couches ont un temps de séchage ultra rapide. L'extérieur de la couche est fabriqué avec un tissu qui laisse respirer la peau de bébé. On peut le constater très simplement : en été, poser votre main sur bébé lors d'un change après qu'il a porté une couche jetable plastifiée, vous verrez qu'il est beaucoup plus chaud qu'après avoir porté une couche lavable. Le résultat est surprenant ! L'insert qui se glisse à l'intérieur de la poche existe en différentes matières, c'est à vous de voir ce qui vous convient, mais de manière générale : la microfibre sèche vite mais est moins écolo que le bambou par exemple; sauf que le bambou, et le chanvre aussi, mettent plus longtemps à sécher; et le bambou absorbe mieux mais plus lentement que la microfibre; le chanvre est réputé odorant au début de l'utilisation car au fil des lavages l'odeur disparaît; les inserts en bambou et chanvre avaient tendance à se ratatiner dans l'entre-jambe pour les bébés actifs mais les fabricants ont remédiés efficacement à ce problème; et certains optent pour les mix : 1 insert en bambou ou en chanvre avec 1 insert en microfibre. Car 1 seul insert par couche ne suffit généralement pas (sauf les inserts P'tits Dessous qui sont longs et se plient pour finalement présenter les mêmes épaisseurs que 2 inserts classiques). Vous pouvez rajouter autant d'inserts que vous le jugez nécessaire, mais bien souvent 2 suffisent. Ce système de couche est conseillé de jour mais pas de nuit en général. Selon les marques et les modèles, vous en trouverez à velcros, à pressions ou à fermeture caoutchouc révolutionnaire (snappy)! Les velcros sont réputés s'abîmer plus vite que les pressions et s'accrocher au reste du linge de la machine si on a oublié de les fermer avant le lavage, mais les pressions sont moins pratique et rapide d'utilisation que les velcros. A ce titre, les fabricants ont également sélectionné des velcros beaucoup plus résistants dorénavant.
Elles se déclinent en multi taille ou en taille/poids. Ces couches sont un système pratique pour les nounous et les crèches car simple et rapide d'utilisation. A noter aussi que lors de la mise en place de la couche sur bébé, le micropolaire intérieur sort au niveau des cuisses : ne pas tenter de le rentrer, c'est cousu pour ressortir un peu pour protéger les cuisses de bébé contre les marques rouges.

- les couches classiques : les couches s'accompagnent d'une culotte de protection imperméable et de doublure. Il en existe de toutes sortes : velcros, pressions, fermeture caoutchouc révolutionnaire (snappy), ficelles à nouer, chanvre, sherpa, coton bio, éponge, etc... Elles sont super absorbantes et s'utilisent de jour comme de nuit. Un peu plus épaisses que les tout-en-1 (TE1) en général. Elles sèchent beaucoup plus lentement et sont plus longues et complexes à mettre en place au début. Car une fois qu'on a l'habitude, c'est simple et rapide, mais parfois les crèches et nounous sont rebutées. Il vous faudra prendre la couche, placer la doublure par dessus, puis installer bébé dessus, fermer en ajustant à la taille de bébé, puis recouvrir la couche d'une culotte de protection imperméable. Attention, la doublure n'est pas obligatoire, elle n'est nécessaire que si votre pitchoun urine beaucoup, ou pour la nuit, voire la sieste. En effet, ces couches ont déjà un grand noyau absorbant intégré. Elles existent en multi-taille ou par taille/poids. Elles sont souvent moins chères que les TE1.

- les tout-en-1 intégrales : idéales car tout est prêt à l'emploi. Elles allient les avantages d'absorption des couches classiques et la grande simplicité d'utilisation des te1. Les Sweet Lili par exemple disposent d'inserts pressionables qui permettent de faire sécher la couche rapidement. Il n'y a rien à ajouter dans la couche (ni doublure, ni culotte ni inserts), tout est prêt pour une utilisation immédiate. C'est le système préféré des nounous, crèches et personnes amenées à s'occuper de votre pitchoun ! Pas besoin de réfléchir sur ce qu'on doit choisir, c'est un package optimal !

- les culottes de protection imperméable : elles se placent sur les couches classiques et préviennent ainsi les fuites.
Il en existe en PUL (polyuréthane laminé polyester) mais elles ont tendance à laisser des marques rouges sur les cuisses de bébé.
En PUL et polaire au niveau de la taille et des cuisses, alors là, pas de marque rouge, c'est le confort.
Puis en polaire uniquement, toute douce, super confortable et très respectueuse de la peau sensible des bébés.
Et enfin en laine qui sont le top du top point de vue confort et hygiène : très recommandées pour les bébés à peau sensible. Les culottes en laine demandent cependant un entretien un peu plus long que les autres, il faut les lanoliser de temps en temps et les laver à la main ou en machine à 30° mais une fois organisé, c'est aussi simple, voire plus simple que les autres culottes car en plus la laine a des propriétés qui font qu'il y a peu besoin de les laver.
Les culottes en PUL s'essuient à l'aide d'une éponge humide (sinon en machine), s'aèrent et se réutilisent de suite, donc 2 suffisent.
Celles en PUL et polaire passent en machine mais peuvent aussi s'essuyer avec une éponge si la polaire n'a pas besoin d'un lavage. Elles se lavent vite à la main car le polaire est très simple à laver, et sèchent très très vite.
Les culottes en polaire se lavent à 40° en général et sèchent très vite.
Les culottes en laine sont les plus longues à sécher, comptez 1 jour en moyenne.
Il en existe avec des velcros, des pressions ou à enfiler. Il existe aussi les longies, pantalons en laine !

- les doublures : permettent d'augmenter la capacité d'absorption d'une couche classique. Optez pour la doublure de la même marque que la couche, c'est fortement recommandé, question de taille, de tissu et de complémentarité pour l'absorption. Inserts et doublures sont différemment taillées et n'ont pas le même but : l'insert absorbe alors que la doublure augmente l'absorption initiale d'une couche classique. Les tissus sont donc différents et les coupes sont spécifiques à chacune puisque l'utilisation est différente. Une doublure est par exemple moins large qu'un insert, ce qui peut provoquer des fuites sur le côté si vous utilisez des doublures dans des couches à poche.

- les feuilles de protection : loin d'être indispensables ! Elles se placent entre le popotin de pitchoun et la couche, c'est-à-dire par dessus la doublure pour les couches classiques, ou sur l'intérieur en polaire pour les couches à poche. Ces feuilles sont biodégradables et peuvent se jeter directement dans les toilettes. Elles récupèrent les selles et laissent passer l'urine. Ceci évite le nettoyage éventuel de la couche et évite les tâches sur la couche. Certains les utilisent dans le but de conserver leur couche intacte pour la revente d'occasion, d'autres parce que la nounou ou la crèche le souhaite, et d'autres encore pour la simplicité d'utilisation. Cependant certains bébés ne les supportent pas car cela leur donne des erythèmes fessiers. Optez alors pour les voiles, cf chapitre ci-dessous, ou décidez de ne rien mettre. Les tâches sur les couches disparaissent quand on les expose au soleil.

- les voiles : Contrairement aux feuilles de protection, les voiles ne se jettent pas, ils se lavent. Ces voiles peuvent donc ne pas être appréciés des nounous et crèches... Il existe plusieurs sortes de voile, dont polaire ou soie Bourette (100% soie). La polaire donne un effet "bébé au sec" et est donc très appréciée pour le système des couches classiques. La polaire se lave très facilement, sèche ultra rapidement et se tâche difficilement, et s'il y a des tâches, elles disparaissent au soleil ou à l'aide du savon de fiel de boeuf ou de savon noir. La soie Bourette s'utilise essentiellement pour les bébés qui ont une peau hyper sensible. L'entretien se fait à la main, juste après le change afin d'éviter que les tâches ne s'imprègnent de trop. Les lavez dans une eau tiède-froide (30°) avec une lessive pour lainage et les laisser sécher à plat en les étirant. Si elles sont tâchées, mieux vaut les détacher avec du savon de fiel de boeuf, puis les laver et les laisser sécher à plat au soleil.


Les couches lavables sont aussi pratiques que les jetables, et plus efficaces contre les fuites. Les lavables sont très répandues dans tous les pays. Elles sont douces, confortables, jolies et variées !

 

Et sans couches ?

Une alternative aux couches est l'hygiène naturelle des bébés

 

ECONOMIES :
A raison de 6 couches/jour pour un enfant de 0 à 2.5 ans (= 912 jours), soit 6 X 912 = 5472 couches pour un enfant.
Un paquet de couches coûte en moyenne : 16 € les 56 couches, soit 28cts la couche.
Un coût total de 5472 x 0.28 = 1532 €

Comparatif de prix avec les P’tits Dessous Tout-en-1 à poche Mini-Maxi :
vous avez besoin d’une vingtaine de couches lavables en faisant 1 lessive tous les 3 jours.
Coût d’une couche lavable = couche (15.50€) + insert (6€) = 21.50 €
21.50 € x 20 couches = 430 €

Soit 430 € au lieu de 1532 € !

Vous pouvez aussi choisir de prendre moins de couches à poche vu qu'elles sèchent vite à l'air libre, et opter pour plus d'inserts qui sont beaucoup moins chers et mettent plus longtemps à sécher.

De plus, même si vous comptez les feuilles de protection, pas obligatoires mais utiles pour les crèches, etc… : 3,60 € les 100 feuilles, et vous aurez besoin de 2736 feuilles (les feuilles s'utilisent en moyenne 2 fois), soit un total de 98 €. Ces feuilles de protection sont biodégradables et se jettent directement dans les toilettes.

Coût des machines à laver :
le produit de lavage à 0.16 € par machine(5l de lessive Ulrich à 26.50 € fait 165 machines), l’eau à 0.15 € par machine et l’électricité à 0.15 € par machine, soit un total de 0.46 € par machine x 304 machines (car 1 machine tous les 3 jours soit 912 / 3) = 140 €.
Vous utiliserez du tea-tree comme désinfectant, soit 75 € de plus pour un enfant.

Cela fait un montant total de 430 + 98 + 140 + 75 = 743 € au lieu de 1532 €
Ou 430 + 140 + 75 = 645 € au lieu de 1532 € si vous n’utilisez pas les feuilles de protection.

Et ces couches lavables résistent très bien aux nombreux lavages et restent en parfait état, ce qui permet de les revendre d’occasion, ou de les garder pour un deuxième bébé, qui bénéficiera alors de 100% d’économie.

 + de 50 % d’économies pour le 1er bébé, et 100 % d’économies pour les bébés suivants !!

 

 

Votre pitchoun a un érythème fessier même avec des couches lavables ?

Plusieurs pistes de réflexion :

- Pensez à bien mettre le tea-tree ou la lavande comme désinfectant (cf chapitre entretien). Tout ce qui sort de son corps est stérile, mais passés queques jours de stockage des couches avant lavage, les bactéries ont eu le temps de se développer.
- A chaque lavage il reste toujours un peu de lessive imprégnée dans la couche, pensez alors au dégraissage (cf chapitre entretien) et aussi changer éventuelement de lessive. Nous avons testé 3 marques sur des bébés à la peau hyper sensible, et elles se sont révélées très respectueuses de leurs peaux et n'ont laissé aucune rougeur : Sonett, Ecover, Ulrich.
- Votre pitchoun fait-il ses dents actuellement : son urine est pus acide => rougeurs.
- Si vous utilisez une feuille de protection jetable type Popli, arrêtez d'en utiliser et voyez s'il y a du mieux. Pensez aussi aux voiles en soie de bourrette.
- Les rougeurs surviennent également en cas d'humidité. Changez la couche plus souvent, idéalement à chaque pipi, pour ne pas laisser les fesses dans l'urine. L'urine n'a pas toujours été vue comme "sale". Certains marins par exemple l'utilisaient sur leurs plaies afin de mieux cicatriser celles-ci, leur propre urine contenant leur ADN. Lors de l'allaitement, la meilleure des solutions pour hydrater le mamelon est d'appliquer du lait de fin de tétée, sur les mamelons, celui-ci étant gras et parfaitement adéquat. Mais gardez en tête que rester dans son urine, ou laisser son mamelon tremper dans son lait, revient à créer un milieu très humide favorisant les rougeurs et les problèmes de peaux.
- Pensez à l'Hygiène Naturelle des Bébés et si vous ne vous sentez pas d'adopter cette philosophie, essayez tout de même de laisser un maximum les fesses de votre bébé à l'air, et mieux, au soleil. Pas au point de lui donner des coups de soleil bien sûr ! Mais le soleil est un cadeau de la nature concernant les problèmes de peaux, et dans bien d'autres domaines d'ailleurs ! Lorsque votre pitchoun vient d'éliminer, essayez de le laisser au moins 1/2h sans couches, il y a fort à parier que comme il vient de faire, il ne va pas refaire de suite, et en plus cela lui laissera le temps de découvrir son corps. Si 1/2h vous semble long, trouvez le temps qui vous correspond.
- Pensez à laver votre bébé avec du savon d'Alep, ou à la Propolis, Bio.
- Peut-être vous sentirez-vous à l'aise par pratiquer des bains dérivatifs sur votre pitchoun
- un cycle de rinçage supplémentaire, un peu plus de tea-tree ou de lavande,
- Votre pitchoun prend-il des médicaments ? Et si vous allaitez, prenez-vous des médicaments (pilulle y comprise) ? C'est une piste de réflexion souvent négligée
- Considérez la matière des couches lavables que votre pitchoun porte, puis considérez les matières des vêtemnts que votre pitchoun porte. S'il porte les mêmes matières sans y être allergique, alors ce n'est peut-être pas dû aux couches... Par exemple, si votre pitchoun n'est pas allergique au polaire (un tee-shirt, un pantalon) alors il y a de forte chance qu'il ne soit pas allergique à la polaire des couches lavables. D'autant que les tissus utilisés pour les couches lavables sont certifiés oko-tex ou bio, etc... et sont testés non toxiques pour les bébés.

Ecopitchoun - le site du bien-être de bébé et de maman
Mentions légales Présentation Conditions générales Livraison Echange ou retour paiement sécurisé Paypal guide HNI